Pourquoi les profs de français baissent-ils les bras?

Les professeurs de français sont inquiets de voir que la langue de voltaire rebute leurs élèves. Ils se plaignent que ces deniers soient très faibles. Ils sont par conséquent de moins en moins motivés.Ils se posent des questions et des questions et encore des questions pour trouver les causes qui rendent leurs élèves encore plus désintéressés et plus faibles qu’au début de l’année.
Mais ont-ils posé la bonne question? Ont-ils mis en question leurs méthodes de travail ? leurs efforts pour motiver les apprenants? Ont-ils réellement chercher à les motiver?
Ce qu’il faut surtout savoir c’est que nos élèves changent et si on ne fait pas d’effort pour chercher les bonnes solutions, alors on risque rééllement de baisser les bras

Commentaires

  1. Sissie dit :

    le niveau de langue des élèves dépend surtout de la région à laquelle ils appartiennt car, et en connaissance de cause, ces derniers ne trouvent vraiment pas un grand interrêt à apprendre cette langue seconde, ils pensent qu’assister à un cours de français est une obligation et surtout ce n’est que pour avoir des notes! Donc ils, les élèves, sont déjà conscients de l’inutilité de cette langue. Les motiver, les faire travailler c’est à quoi l’on tend mais souvent le résultat est plus que négatif voire décevant; mais on ne baisse pas les bras et je considère que leur faire aimer le français ne peut s’effectuer que grâce à une activité ludique, les enfants adore jouer c’est de leurs propres, c’est pour cela qu’il faut créer des activités pendant lesquelles l’élève ne se sent pas présent ou actif par force, il faut faire des pas pour avancer et revenir en arrière si cela est nécessaire et l’aider à mobiliser tout le savoir qu’il a déjà acquis pour lui en fournir d’autres!

  2. tata dit :

    Il ya des professeurs qui essaient de trouver des nouvelles méthodes.

  3. prince dit :

    Vos fausses questions visent les profs qui sont toujours considérés comme responsables. il faudrait revoir tout le système. ces élèves sont le produit de tout un contexte. On essaye de les aider mais parfois on se trouve face à du béton armé. Que faire ? Les motiver? oui mais on a besoin de moyens et juste un peu de gratitude. c’est tout ce qu’on demande.

  4. dandou dit :

    merci de m’avoir répondu

  5. dandou dit :

    prince je suis sûr que beaucoup de profs essaient de changer de méthodes ( et j’en suis un) mais ce qui est très difficile c’est de parler du système qui ne veut pas changer et qui nous paralyse c’est pour cela que je ne veux pas parler d’un changement qui touche tout l’enseignement mais d’essayer de rendre les solutions plus au moins individuelles et qui sont très efficaces

Laisser un commentaire

mehdi |
Le TRANSFO |
Littératures et cultures |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pascal DEMEURE, mes romans....
| le Cri du Crabe qui Cuit ...
| foutoir